chaussettes blanches
Partager sur

La coupe mulet, le « moche », les chaussettes de tennis blanches, le beauf, les pare-soleil Disney, les platines vinyle, le vintage est mort, vive le ringard. Mais le ringard noble, s’il vous plaît, celui qui est devenu tendance par la grâce de celles et ceux qui l’ont tellement dénigré qu’ils l’ont propulsé au rang du must have/be/wear, au mépris des autres, pour lesquels il n’est question ni de ringardise, ni de tendance, mais de norme.

Dis-moi ce que tu portais, je te dirai si tu aurais dû le garder

C’est en enquêtant sur une mystérieuse fuite d’eau, un samedi matin, au garage, que je suis tombée sur elle. Roulée en boule, coincée entre la plinthe et le pied arrière-droit du lave-linge. Moisie, elle était méconnaissable et j’aurais d’ailleurs juré qu’elle appartenait aux enfants des propriétaires qui ont vendu la maison à la propriétaire qui nous l’a vendue.

« Une bonne vieille chaussette de tennis orpheline bien ringarde des années 80″, ai-je laissé échapper de mon jugement hâtif.

Hâtif, car il s’agissait en fin de compte d’une des chaussettes du Conjugué. Plus ou moins blanche, plus ou moins usée, plus ou moins de sport, de ville ou de travail. Car dans la famille, les chaussettes de tennis blanches, celles qu’on achète en promo par lot de 5 ou 10 paires à Décathlon, elle sont comme les rumeurs les plus folles concernant le coronavirus sur Facebook: elle pullulent.

Et si jusqu’à récemment, je me moquais avec toute la tendresse qui caractérise le couple que je forme avec leur propriétaire, l’accusant d’être resté bloqué en 1984 avec ses chaussettes de tennis blanches. Ce à quoi il répondait invariablement qu’avec moi, aucun risque qu’une chaussette de tennis blanche le reste bien longtemps, grâce à mes talents de lavandière, aujourd’hui, je devrais être plutôt fière d’avoir un mari qui surfe sur LA tendance du moment: les chaussettes de tennis blanches.

C’est sans compter sur la fameuse tendance, qui n’accorde de crédit, je cite, qu’au « jeune Parisien qui travaille dans un milieu créatif, pas chez le cadre de la Défense ni même en région ».

Raté.

Dis-moi comment tu te coiffais, je te dirai si tu peux laisser pousser

Coco Chanel, loin d’être la dernière en matière de tendance indémodable, disait qu' »Une femme qui se coupe les cheveux est une femme qui s’apprête à changer de vie. ». Tout ce que je voulais, à cette époque, c’est être coiffée comme cette nouvelle élève que tout le monde voulait comme camarade de classe et de jeux à la récré. Je pensais naïvement qu’en ayant la même coupe de cheveux, on serait les meilleures amies pour la vie. Ce manque de discernement m’a valu d’être montrée du doigt dans la cour, et a donné le meilleur des prétextes à la nouvelle de se faire préférer davantage du reste de la classe.

Si j’avais su, j’aurais demandé conseil à Miley Cyrus, dont le seul nom a suffi à relancer probablement la coupe de cheveux la plus moquée, ringardisée et pointée du doigt de tous les temps de notre ère: la coupe mulet.

Mais on ne se suivait pas sur Instagram. Et pour cause, elle n’était pas née et à cette époque-là, dans les cours d’école, les coupes mulet et autres dégradés de nuque, c’était juste moche.

Dis-moi le nom de ta dernière tendance, je te dirai comment ça s’appelait, avant

Je le sais, tu le sais, nous le savons: le son, plus il est bon, plus il est bon. Et ça n’est pas pour les beaux yeux du chien de Pathé Marconi que la technologie n’a de cesse de faire des prouesses en matière de son: écouteurs, amplificateurs, compression numérique, enceintes et autres barres de son, on ne sait plus où donner de la feuille.

Et pourtant, comme toutes les tendances, on ne sait vraiment ni par qui ni comment, voilà un petit quinquennat que la platine vinyle est de retour dans les salons parisiens, ou appartements hauts de plafond.

« Il n’y a rien de meilleur que ce petit grésillement, le chaleur du son du vinyle est incomparable ». Le nouveau propriétaire d’une platine vinyle n’a rien à envier à l’amateur en vin: leur décryptage est plus aussi crédible que ridicule.

Je n’ai pas hâte de leur dire, à ceux qui peuvent se permettre d’acheter une platine vinyle, son meuble vintage, et bien entendu, les galettes en 45 ou 33 tours qui vont avec à un prix défiant tellement toute concurrence qu’on n’en finit plus dans la surenchère, qu’ils ont acheté le tourne-disque, voire le mange-disque dont la version originale prend probablement la poussière dans le grenier de la maison de vacances, à la « campagne ».  Sans parler du disque qui va se rayer, du diamant qui coûte un bras, et de la galette, qu’il faut retourner.

Non, c’est trop bon de les voir bêler en coeur, ça me tient chaud.

Dis-moi si le beauf, c’est tendance je te dirai qui de vous deux est le plus ringard

Pas plus tard qu’hier, avec une branche catalane de ma famille, il était question de famille, justement. Ici des nouvelles des soeurs, là des parents ou amis, et enfin que comment vont les maris desdites soeurs, à savoir les beaufs, donc.

C’est dans la soirée, plus tard, bien plus tard après cette session de mise à jour familiale, que j’y ai repensé.

« Mais dis-donc, mes beaufs, ils prennent cher, depuis qu’on les associe à la ringardise, à la lourdeur, à la médiocrité, à la bassesse du plafond intellectuel. »

Et oui, même les personnes, celles et ceux qui créent les tendances se sentent la supériorité de classer leurs congénères selon qu’ils sont beaufs, lourds, ou encore ringards. À tel point qu’ils en ont fait un personnage culte. Mon ton, son, votre beauf est devenu LE beauf, beauf.

Mais qui sait, peut-être que les beaufs bâchent en petit comité secret et discret ceux qui les ont rendus tendance? En un mot comme en 100, mes beaufs et moi, on se marre bien quand on chambre les bobos, les hipsters, en buvant un ricard  devant BFMTV. C’est… divertissant. Oh ça va, c’est pas méchant.

T’as vu, la condescendance aussi, c’est tendance.


Partager sur

3 commentaires


  1. Mais tellement. C’est un peu comme le legging qui était caleçon avant… on change le nom, mais on reste tendance (ou pas pour le legging)

    1. Author

      Parfaitement! Des exemples comme ça y en a des tas. Dernièrement, y a eu le grand retour du K-way…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.